crime-paris

Le crime et Paris… Histoire et point culture !

Crime, meurtre, assassinat… Il ne faut pas croire que, malgré sa beauté, la capitale est de tout repos. En effet, Paris a bien été malmené et tourmenté par le crime, sans aucun scrupule et sans aucun état d’âme.

Plus ou moins connues, ces histoires macabres ont malgré tout secoué Paris … Si ce n’est la France tout entière ! Retour donc sur ces quelques histoires sanglantes aujourd’hui, histoire d’affiner sa culture… Voici donc 9 histoires de crime qui ont fait trembler Paris !

1 | L’affaire de la rue des Marmousets : le crime légendaire

Tout d’abord, commençons par l’histoire la plus morbide et sanglante de la capitale… L’affaire de la rue des Marmousets est aussi connue comme la légende du barbier et pâtissier sanguinaires. (Aujourd’hui, on parle plus de la rue Chanoinesse…)

L’histoire est très simple. Paris, XVeme siècle, crise économique et début de famine. Charles VI règne avec une main de fer et un brin de folie sur le royaume de France, en guerre et construction.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Reste de la rue des Marmousets Source: nrb-translation.com

Dans l’ancienne rue des Marmousets (entièrement détruite pour construire l’Hôtel Dieu), un barbier et un pâtissier ont élaboré un plan macabre pour pouvoir gagner plus d’argent, à l’époque où les gens mangeaient des rats et des pigeons. Le barbier se chargeait d’égorger quelques clients et les dépouillait de leur argent. Le pâtissier, quand à lui, récupérait les corps au sous-sol par une trappe directement lié à l’échoppe de son confrère, et les préparait en petit pâtés en croûte qu’il vendait aux parisiens affamés… Et même au roi qui en était très friand !

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Barbier
Source: paris-a-nu.fr

Les deux compères furent malgré tout découvert par l’aboiement persistant du chien d’un malheureux égorgé. Ils furent jugés et brûlés vifs dans des cages de fer Place de Grève (actuelle Place de l’Hôtel de Ville).

Comme convenue dans ces cas là, les bâtiments macabres de la rue furent rasés et jugés inconstructible pendant plus d’un siècle ! Certains écrits parlent même d’une pyramide expiatoire construite à l’endroit du crime, afin de rappeler aux générations suivantes le mal qui y règne.

Aujourd’hui, plusieurs restaurants commémorent cette histoire en s’appelant « Le Coupe Choux » par exemple. Et enfin, cette histoire a inspiré la légende de Sweeny Todd au XIXeme siècle, mis en scène par Tim Burton en 2007.

Et voilà.
Et voilà.

2 | Le massacre de la Saint-Barthélemy

Ensuite, nous ne pouvons parler de crime et meurtre à Paris sans parler du massacre de la Saint-Barthélemy du 24 août 1572. Au XVIeme siècle, la France est secouée par les guerres de religion. La confrontation catholiques contre protestants croît de jour en jour. Le roi  Charles IX (dirigé par sa cruelle et stratège mère Catherine de Médicis), complètement fou, ordonne le massacre des protestants jugés dangereux pour le royaume, juste après le mariage impopulaire et critiqué de sa soeur Marguerite de Valois (la reine Margot) avec le protestant Henri de Navarre, futur Henri IV.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Henri de Navarre et Marguerite de Valois par montage à partir de portrait individuel
Source: dessin-d’angelot

Il paraît que Charles IX ne souhaitait pas la mort des protestants. Mais sous les remarques excessives de sa mère, il se serait écrié « Eh bien soit ! Qu’on les tue ! Mais qu’on les tue tous ! Qu’il n’en reste plus un pour me le reprocher ! ».

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Massacre de la Saint-Barthélemy par François Dubois
Source: histoires-d-histoire.webnode.fr

Des centaines de protestants furent alors égorgés, massacrés, torturés, pendus dans tout Paris, avec en ligne directrice l’assassinat de l’amiral de Coligny. Paris devient alors en une journée une ville sanguinolente au sens propre du terme. Il paraît selon les écrits que la Seine était devenue rouge à cause de la multitude des cadavres qui y furent jetés. Lors de la construction de la Tour Eiffel, des milliers d’ossements datant de la Saint-Barthélemy furent découverts !

Il s’agit du crime le plus influent du XVIeme, car le massacre de Paris s’étendit dans la France toute entière, si ce n’est l’Europe !

3 | L’écorcheur des Tuileries

Puis, pénétrons dans le folklore de Paris avec la légende de Jean l’écorcheur. Le pauvre malheureux connut une histoire tragique… En effet, il s’agirait d’un boucher ayant son étal à l’emplacement du futur Palais des Tuileries, en projet de construction au XVIeme siècle par Catherine de Médicis (et oui, encore elle).

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Emplacement Du futur Palais des Tuileries
Source: Darkparis.com

Chaque personne possédant un étal à cet endroit reçut de l’Etat une indemnité pour expropriation afin que le palais puisse être construit. Cependant, le boucher Jean, mécontent du montant, protesta. Et il fut ainsi égorgé sur ordre de la reine mère, celle-ci décrétant que le boucher exerçait un chantage sur elle et donc sur le royaume de France. Or, lorsque le bourreau s’avança pour l’égorger, il s’écria: « Soyez maudits, toi et tes maîtres ! Je reviendrai ! ». Cependant, son cadavre ne fut JAMAIS retrouvé. Premier fait troublant…

Suite à cela, il aurait fait des apparitions dans les songes d’un astrologue de la cour, Cosme Ruggieri, en prédisant la déchéance de la famille royale, et entre-autre la mort de la reine mère « près de Saint-Germain ». Catherine de Médicis prit peur et s’exila aux Tuileries, quittant ainsi le château de Saint-Germain en Laye. Mais lorsqu’elle reçut l’extrême onction, le prêtre n’était autre que le père Saint-Germain…

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Photographie du Palais des Tuileries en 1870
Source: dans mon pot de confiture

Connu aussi sous le nom de petit homme rouge des Tuileries, il fit des apparitions à chaque bouleversement dans la monarchie. Il apparut à la veille de la mort d’Henri IV lors du couronnement de la reine Marie de Médicis. Puis, à la reine Marie-Antoinette la veille de la chute de la Monarchie. Mais aussi à l’empereur Napoléon 1er quelques semaines avant la bataille de Waterloo, et au roi Louis XVIII la veille de sa mort !

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Incendie des Tuileries
Source: science-et-magie.com

On raconte que sa dernière apparition remonte à l’incendie du Palais, le  Plusieurs témoins affirment qu’alors que le dôme de la salle des Maréchaux s’effondrait dans les flammes, la silhouette du petit homme rouge des Tuileries apparut une dernière fois à une fenêtre du palais… Cela fait froid dans le dos, non ?

4 | L’assassinat d’Henri IV par Ravaillac

Henri de Navarre est sacré Henri IV, roi de France et de Navarre, en 1589 en la Cathédrale de Chartres. De confession protestante à l’origine, il est obligé de se convertir au catholicisme afin d’accéder au trône de France. Ce qui, après le massacre de la Saint-Barthélemy, accentue les tensions entre les deux branches de la religion chrétienne. En effet, les protestants voient cela comme une trahison, et les catholiques comme un complot.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Sacre d’Henri IV
Source: cathedrale-chartres.fr

Pour apaiser les tension, il instaura la signature de l’Édit de Nantes, un édit sur la tolérance religieuse, en 1598, mettant fin aux guerres de religion débutées en 1562. Cependant, l’édit de Nantes, applaudi par les protestants, fit scandale auprès de la communauté catholique qui le vécut comme une trahison.

Et c’est ce qui inspira la haine de François Ravaillac, descendant bourgeois mais fauché d’Angoulême. Il fut élevé par ses deux oncles maternels, qui lui enseignent la lecture et l’écriture, mais surtout la haine envers les protestants (appelés huguenots). Atteint de visions incontrôlables et brute par nature, Ravaillac se plonge de plus en plus dans la religion, et essaye d’accéder au roi pour lui demander la conversion des protestants au catholicisme. Interprétant la guerre contre les Pays-Bas espagnols comme une attaque frontale envers le pape, il décide alors de tuer le roi.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Gravure de François Ravaillac
Source: la France Pittoresque

Il suit alors, le 14 mai 1610, le carrosse royal dès sa sortie du Louvre. Il profite de l’étroitesse et de l’encombrement par une charrette de foin de la rue de la Ferronnerie, près des Halles, pour rattraper le cortège royal, s’agripper à la voiture du roi et le poignarder à trois reprises: deux coups furent superficiels, mais le troisième mortel. Ce crime ébranla le royaume de France tout entier, mais aussi l’Europe. En France, « le bon roi Henri » n’était plus, arrangeant alors les espagnols qui furent accusés de comploter avec Ravaillac.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Assassinat Henri IV par Marie Desclaux
Source: herodote.net

François Ravaillac ne chercha pas à s’enfuir. Il fut arrêté, torturé (arrachage des ongles et des mamelons entre autres) pour avouer son complot, et condamné à mort sur la Place de Grève le 27 mai 1610. Et quelle mort ! Il fut écartelé durant une journée entière… Faute d’y arriver, les bourreaux durent lui entailler les bras et les jambes avec un couperet, et un des cheveux dû même être remplacé ! Il mourut finalement de son supplice ; quelques morceaux de son corps furent dilapidés par le peuple, le reste fût brûlé et les cendres dispersées au vent…

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Supllice de Ravaillac
Source: henri4.culture.fr

5 | Marquise de Brinvilliers et l’affaire des poisons

Après ces épisodes sanglants, nous pouvons découvrir une des affaires, plus subtile mais efficace, qui a réussit à effrayer le grand roi soleil Louis XIV.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Louis XIV à cheval
Source: allposters.com

Nous sommes à la fin du XVIIeme siècle, entre 1670 et 1682. Paris et sa cour sont en émoi. Même si le roi Louis XIV vit maintenant à Versailles, Paris reste alors le centre administratif et exécutif du Royaume de France. À la mort d’un officier, on découvre dans ses effets personnels neuf lettres provenant de sa maîtresse, la marquise de Brinvilliers, ainsi que quelques fioles contenant des restes de poison. Elle admet dans ces lettres avoir tué son père et ses frères pour récupérer l’intégralité de l’héritage.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Marquise de Brinvilliers
Source: parismarais.com

La marquise fut arrêtée et torturée pour avouer ses crimes. Écrouée à la Conciergerie, elle tenta de se suicider mais échoua. Après avoir subi de nombreux supplices, elle fut condamnée à être décapitée le lendemain de son jugement, le 17 juillet 1676.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Marquise de Brinvilliers au supplice par Le Brun
Source: ladepeche.fr

Cependant, trois ans après la mort de la marquise, « La Voisin » se vanta lors d’un dîner de ses talents d’empoisonneuse. Elle fut donc arrêtée, ainsi que Marie Bosse, le 12 mars 1679. C’est alors que s’en suit une véritable chasse aux sorcières ; au fur et à mesure de l’enquête, le ministre Colbert et ses enquêteurs découvrent des histoires liées à de l’empoisonnement, de la pyromanie, des avortements mais aussi de la magie noire avec des sacrifices de nouveaux-nés et des incantations funestes…

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
La Voisin
Source: lebreviairedespartiotes.fr

Or, les conséquences de ce marché des poisons secoua la France jusqu’en 1682: la Chambre ardente, sorte d’inquisition à la française, auditionna près de 500 accusés, ordonna environ 350 prises de corps, rendit une centaine de jugements (dont une faible partie fut acquittée) et condamna 36 personnes à mort, 34 à être bannies du royaume ou à payer des amendes, ainsi que quatre à être esclave sur des galères.

Autour de la Montespan, on étouffa tant bien que mal le bruit ; mais celle-ci, en plus d’être répudiée par le roi, fut condamnée à être au plus bas grade à la cour, à la risée de tous. Le roi déclarera lui même à la mort de son ancienne favorite être soulagé et pouvoir enfin dormir sereinement sans avoir peur d’être empoisonné !

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
La Marquise de Montespan
Source: Wikipedia Commons

La Voisin et ses 36 complices furent brûlés vifs sur la place de Grève, sous les yeux du royaume entier, surtout pour les actes d’avortement, sévèrement punis à l’époque…

6 | Le massacreur de Pantin : un crime organisé…

Ensuite, faisons un bond dans le temps, et projetons-nous au XIXeme siècle. Le « massacreur de Pantin », alias Jean-Baptiste Troppmann, fit vibrer la capitale toute entière pendant des mois, à raison de la publication explosive des méfaits de l’assassin dans les journaux de l’époque. Nous pouvons alors remarquer ici que la presse prenait de plus en plus d’envergure dans la vie des parisiens, l’imprimerie s’étant démocratisée et la lecture étant devenue accessible à tous.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Jean-Baptiste Troppmann
Source: montmatresecret.com

L’objet du meurtre est très clair : Troppmann est jeune, cupide et sans scrupule, dénué de toute éthique ou toute morale. Son but : manipuler une connaissance plutôt aisée, afin d’obtenir tous ses biens en subtilisant son identité. Et c’est ce que le déterminé Troppmann, alsacien en quête de réussite, va tenter de faire en s’attaquant à la famille Knick.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Famille Knick en 1869
Source: lagbd.org

Tout d’abord, il se charge de tuer le père de famille. Pour cela, il convoque sous de faux prétextes Jean Knick à venir le rejoindre en Alsace. Suite à cela, il l’entraine dans un endroit complètement désert par le biais d’une randonnée, et lui fait boire un breuvage mortel à base d’acide prussique. Il enterre vaguement son corps dans cet endroit désert ; ce sera le dernier corps retrouvé des 8 victimes.

Après s’être approprié l’identité de Knick, Troppmann continue ses méfaits. Il s’attaque alors à la famille de Jean Knick. Le crime continue de plus belle. Il arrive à soutirer des chèques au nom de Jean Knick à l’épouse de ce dernier, et contacte le fils aîné de la famille pour retirer les chèques et récupérer le pactole. Mécontent de l’attitude du jeune homme, qui ne lui délivre aucun écu, il le convainc de rapatrier sa famille vers Pantin et lui réserve alors le même sort que son père, vu qu’il n’a plus besoin de lui. Le jeune homme sera retrouvé enterré, à moitié déchiqueté avec l’arme du crime, près du champs Langlois.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Affiche des victimes de Pantin
Source: lagbd.org

La famille répond alors à l’appel du fils aîné et du père de famille, qu’ils pensent toujours en vie. Il se rendent donc à 6 (le dernier enfant, encore nourrisson étant mis en nourrice) au lieu de rendez-vous établi par Troppmann. La mère et les deux plus jeunes enfants seront égorgés, les trois autres étranglés, et achevés à coup de pelle s’ils n’ont pas été enterrés encore vivant dans la Plaine de Pantin. Le crime est découvert par un agriculteur venant de la Villette qui, remarquant une tranchée étrange, décida de creuser et découvrit des corps ensanglantés (dont une tête d’enfant). La police fut alertée et c’est ainsi que démarra la traque du massacreur de Pantin.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Victimes de Troppmann
Source: lexecutedtoday.com

Troppmann fut arrêté alors qu’il partait en Amérique avec les biens de la famille, et finira par avouer son crime en révélant où se trouvaient les corps manquants. Il fut condamné à la peine de mort et fut guillotiné le 30 décembre 1869, après s’être débattu sur l’échafaud et avoir mordu à sang un de ses bourreaux.

7 | La bande à Bonnot

Ainsi, passons à la fin du XIXeme siècle et début du XXe où l’anarchiste Jules Bonnot et sa bande frappèrent eux aussi d’effroi la capitale.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Jules Bonnot
Source: rcf.fr

Après avoir passé une enfance difficile, Jules Bonnot se spécialise dans les casses et les braquages. Anarchiste, il s’entoure de complices et fait preuve d’une inventivité sans nom. Alors que les forces de l’ordre (police et gendarmerie) sont encore à vélo ou à cheval, Bonnot utilise sa place dans l’automobile et ses talents de mécaniciens pour organiser des braquages en voiture. Il devient alors trop rapide pour être poursuivi ou arrêté, malgré ses crimes !

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Braquage et fuite en voiture
Source: latelierduserpentvert.blogspot.fr

Un de ses associés les plus célèbres, Platano, sera assassiné de sa main pour des raisons strictement inconnues. Il rencontre par la suite ses compères et complices, dont Raymond-la-science et Octave Garnier qui joueront un rôle capital dans le braquage de la Société Générale le 21 décembre 1911. Ils assassinent Ernest Caby et son garde du corps, dérobent la sacoche pleine d’argent et s’enfuient. C’est ainsi qu’une course poursuite démarra entre la bande à Bonnot et les forces de Police, créant un déchainement de la presse pour ces braqueurs en automobiles. Plus le temps passe, plus de jeunes anarchistes rejoignent le mouvement et s’associent à la bande à Bonnot, laissant alors le crime maître de la capitale, si ce n’est de la France, pendant des mois.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
La Bande à Bonnot
Source: fan2rc.tumblr.com

À partir de 1912, les membres de la bande sont arrêtés un par un. Ne restant plus que Jules Bonnot en cavale, les enquêteurs multiplient les perquisitions et découvrent au fur et à mesure ses cachettes. Retranché à Choisy-le-Roi, il est encerclé par ses ennemis et n’hésite pas à sortir par moment pour leur tirer dessus. Il parvient cependant à s’enfuir, blessé par l’explosion de sa maison et des tirs de revolver, et décède peu de temps avant d’arriver à l’Hôtel Dieu.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Jules Bonnot
Source: lefigaro.fr

Les autres auteurs encore en liberté seront vite arrêtés, vivants ou morts, et les survivants seront jugés, et condamnés ou non à la peine de mort.

8 | L’affaire Petiot

Ensuite, passons encore quelques années. Nous voici à Paris, durant la Seconde Guerre Mondiale. Le crime est roi, meurtres, massacres et vols dansent joyeusement au milieu de la misère, du rationnement et bien-sûr du marché noir. C’est dans cet environnement que sévit alors le Dr. Petiot, un médecin parvenu et déjà poursuivi pour des délits, s’installant à Paris en 1933. Il ouvre alors un cabinet médical rue de Caumartin où il fait une publicité digne d’un charlatan, tout en étant associé avec des toxicomanes qui le paient des fortunes contre des ordonnances pour de lourds médicaments.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Dr. Eugène alias Dr. Petiot
Source: les-sanglots-longs-des-violons.eklablog.com

Il fut tout d’abord arrêté en 1936 pour un vol dans une librairie du Quartier Latin ; après avoir passé sept mois interné en hôpital psychiatrique, il est libéré car jugé non-dangereux. Il reprend donc tranquillement ses consultations et ses affaires cachées en février 1937.

Durant la période d’occupation en France, en 1941, il acquiert un hôtel particulier rue Le Sueur dans le XVIe arrondissement. Il y entreprend de grands travaux pour clôturer entièrement l’endroit et le rendre invisible aux gens de l’extérieur, supprimant tout vis à vis possible. Et c’est à partir de 1942 qu’il propose une porte de sortie vers l’Argentine, en visant notamment la population juive qui était recherchée activement par la Gestapo. Il prend le nom du Docteur Eugène et engage deux rabatteurs, qui indiquent aux futures victimes de se présenter à l’adresse rue Le Sueur avec une valise remplie de bijoux, argenterie et d’argent en liquide. Il était alors censé les diriger vers le passeur, à destination de l’Amérique du Sud…

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Une partie des affaires retrouvées chez Petiot
Source: les-sanglots-longs-des-violons.eklablog.com

Cependant, les personnes disparaissent systématiquement, avant même d’avoir atteint l’Amérique. Et pour cause ! Le gentil médecin n’est en fait qu’un criminel cupide, avare et sans état d’âme. Son grand plaisir ? Observer son crime. Son hôtel particulier contenait notamment une pièce triangulaire équipée d’un judas, d’où il pouvait regarder ses victimes agoniser après leur avoir administré une dose mortelle de gaz ou de poison (en prétextant un vaccin pour l’Amérique). Mais aussi un puits rempli de chaux vive, pour cacher les corps et éviter les odeurs de décomposition, créant ainsi une fosse commune.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Un des fours dans la cave
Source: herodote.net

Cependant, s’attaquant à des familles entières, le Docteur Eugène alerta le voisinage par de la fumée noire pestilentielle et des soupçons. À la perquisition de son domicile, on y découvrit plusieurs corps humains dépecés, prêts à être incinérés dans deux gros fours d’où provenait la fumée, ainsi que tous les biens précieux des personnes lui ayant demandé de l’aide. Il fut alors poursuivi, arrêté, jugé et condamné à mort pour seulement 24 meurtres le 25 mai 1946.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Execution de Petiot
Source: les-sanglots-longs-des-violons.eklablog.com

9 | Guy Georges: le tueur de l’Est parisien

Enfin, voici un crime plutôt contemporain pour notre époque. En effet, Guy Georges, surnommé Joe the Killer ou le tueur de la Bastille, est un tueur en série et violeur, actif dans les années 1990 !

Fils d’un soldat américain de passage en France et de Hélène Rampillon, il acquiert comme nom de famille le prénom de son père, après avoir été abandonné par toute sa famille maternelle et paternelle et placé à la DDASS, et être considéré comme pupille de l’État. Il rentre alors rapidement dans le tourbillon du crime à son adolescence, enchaîne agression, vol, prison et remise en liberté. Il viole ainsi une jeune femme dans un souterrain du XVIe arrondissement et tente de la tuer. Il sera condamnée à 18 mois de prison. À chacune de ses sorties pour bonne conduite, il agresse de nouveau une jeune femme et tente de la tuer. Il écopera ainsi de 10 ans d’emprisonnement.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Photographie de prison de Guy Georges
Source: 20minutes

Cependant, alors qu’il est en semi-liberté, il s’enfuit à Paris et commence à faire régner la terreur en vivant dans des squats de l’Est de la capitale. Il en profite pour violer et assassiner une jeune femme de 19 ans, avant de rentrer à la prison de Caen comme si de rien n’était. Juste après sa libération en 1992, il récidive avec une autre jeune femme, mais qui arrive à s’échapper et alerter la police. Il sera donc de nouveau condamné à 5 ans de prison dont 2 fermes.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Guy Georges dans un de ses squats
Source: grands-reporters.com

Libéré en 1994, il viole et assassine de nouveau une jeune femme, et peu de jours après, il agresse à l’arme blanche une animatrice radio. Mais, le cauchemar continue. Surnommé « le tueur de l’Est parisien » dans les journaux, il assassinera en tout 7 jeunes femmes sur les 21 agressées, et fera trembler la capitale en apparaissant tous les jours à la une des journaux. Il fut arrêté grâce à des portraits robots vagues donnés par les réchappées, une trace de son pied et les débuts de l’analyse d’ADN. Après avoir violé et égorgé ses victimes, il vole à l’étalage et boit énormément. Il sera interpellé à côté de la station de métro Blanche en 1998.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Carte des victimes de Paris
Source: aiguail71poet.com

Après avoir tenté de s’échapper plusieurs fois de prison, il sera condamné à perpétuité avec une période de sûreté de 22 ans, ne pouvant plus en 2001 être condamné à mort.

crime-assassinat-meurtre-célèbre-paris-histoire-top-10-claudia-lully
Guy Georges à son procès en 2001
Source: parismatch.com

J’espère ne pas vous avoir trop effrayé dans cet article plutôt macabre, mais l’évolution du crime parisien est assez intéressante ! Nous passons du manque d’argent au règlement de compte, de la cupidité à l’assouvissement de pulsion. Mais que cela ne vous empêche pas de dormir 😉

Envie d’être au courant de tous les nouveaux articles ? Rendez-vous sur la page Facebook et le compte Instagram de MonsieurMada.me 😉
À bientôt pour de nouveaux articles !

Claudia Lully – @lesvolutesdeclaudia

Graphisme – Clara Bonfanti

This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

Comments

comments

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email