Monsieur Madame

La terrasse du Nüba, ou la quintessence d’un monde surfait.

La terrasse du Nüba, ou la quintessence d’un monde surfait.

« Comment, tu n’es jamais allée au Rooftop du Nüba ?! Mais pourtant, c’est tellement chill ! »

Je vous épargne le nombre incalculable de fois que j’ai entendu cette phrase. Oui, je suis parisienne. Et non, je n’étais jamais allée à la terrasse du Nüba. Non pas que je sois associable ou agoraphobe, mais l’idée première que j’avais de cet environnement ne me donnait absolument pas envie d’y aller : after-works d’entreprise avec leurs salariés blasés par leur vie routinière, lycéens insupportables croyant être les rois du monde, tous les bobos de la capitale réunis avec leur concours de moustache et discutant vegan… Bref, rien de bien vendeur.

22558705692_c348d727f9_o

J’ai été invitée à une soirée mi-octobre. Et j’ai pris mon courage à deux mains, ainsi qu’un manteau chaud et ma paire de bottes pour y aller, en me disant que seuls les imbéciles ne changeaient pas d’avis. Venant du centre de Paris, l’accès n’est tout d’abord pas super pratique. Aucun bus direct, changement de métro obligatoire pour arriver dans le quartier du XIIIe refait à neuf et seulement composé de bureaux d’entreprise, la « Défense de l’Est » pour ainsi dire. Je suis donc allée à la Cité de la Mode et du Design, le Nüba étant présent dans ses étages supérieurs et sur son toit. Je ne sais pas si la soirée était payante, mais les vigiles ne m’ont rien demandé et n’ont pas même fouillé mon sac. Quoiqu’il en soit, j’ai emprunté les escaliers menant directement à la terrasse, qui est juste une terrasse et non pas un rooftop.

14391827263_a0b7752f46_o

La terrasse est certes plutôt grande, très aérée et peut contenir beaucoup de monde. Il y a plusieurs spots de DJ/musiciens, un grand bar pour aller chercher ses consommations et un accès direct au restaurant qui est à l’intérieur. Cependant lorsqu’elle est mouillée, comme par temps pluvieux d’octobre, elle se transforme en véritable patinoire, ce qui m’a valu au moins quatre ou cinq frayeurs avant de rejoindre le bar ; elle est faite de la même matière que le parvis de la BnF pour les connaisseurs, qui ne compte plus le nombre de chutes en tout genre.

22558703042_cc8f16d474_o

En parlant du bar, les consommations sont à un prix exorbitant pour une qualité qui ne vaut pas des grands bars à cocktail. 16€ un TiPunch ou un Sex On The Beach ; pour des basiques j’ai trouvé ça ahurissant. 9€ une pinte de bière, mais pas une super bonne bière, juste une bonne vieille Kro bien amère. Quand au verre de vin rouge, c’est 6€ pour un vin buvable mais très très moyen. Je n’ai même pas voulu tester le blanc par peur de son acidité, et donc encore moins le rosé, où d’ailleurs le prix de la bouteille de piquette s’élève à 40€, oui oui oui. Qu’est-ce qu’il ne faut pas payer et boire comme immondice pour avoir l’air hype n’est-ce pas… Quant au barman, je ne savais pas s’il était de mauvaise humeur ou tout simplement blasé de voir tous les jours ces mêmes gens.

nuba

L’ambiance était plutôt agréable malgré cela. L’avantage est qu’il y avait peu de monde sur la terrasse à cause du froid. Mais tous les cas de figure que j’ai cités précédemment étaient là: les hipsters, les salariés mariés en quête de jeunesse (et de jeunettes), les arrogants perdus sortis de la cuisse de Jupiter. Heureusement que la musique était bonne ; les DJ étaient doués et le groupe que j’ai vu et entendu était très agréable à écouter. Du restaurant, j’ai vu des gens sortir avec des burgers très appétissants, à 15€ le burger, mais c’est une chose qui semble devenir malheureusement commune pour Paris… Après, n’hésitez pas à aller voir la carte complète sur leur site http://lenuba.com/ c’est quand même très cher pour ce que c’est.

20882783788_bbfc17f023_o

Pour conclure, ce spot n’a rien d’exceptionnel à mon avis, coincé entre le côté déprimant de la Seine avec les nouveaux bâtiments d’entreprise, ne donnant même pas une vue sympathique sur le Jardin des Plantes. On peut apercevoir à la limite Notre-Dame de Paris, mais de loin. Son seul avantage est la place qu’il offre pour pouvoir, si on le souhaite, se trémousser sans écraser 20 pieds à la minutes. Les prix sont très chers pour une petite sortie entre amis, et cela ne vaut même pas le coup tant les boissons sont banales et de qualité (très) moyenne. Mais comme tous les goûts sont dans la nature, si l’on cherche ce genre de sortie soit disant chill dandy et hype pour se donner un genre, c’est un endroit idéal.

J’y retournerai certainement aux beaux jours, pour ne pas m’arrêter sur une seule expérience. Mais pour le moment, je reste formelle: ce n’est pas une sortie à absolument faire et à privilégier !

Comments

comments

Claudia Lully

Claudia Lully est une étudiante parisienne en lettres modernes et anglais. Passionnée par la mode et les bons plans, c’est avec plaisir qu’elle écrit des articles afin de partager ses idées et découvrir le monde des bloggers. Retrouvez la sur Instagram : @lesvolutesdeclaudia