IMG_20180807_170610__01.jpg

Les Cyclades : notre séjour de Mykonos à Santorin

Les Cyclades ! Cet été, c’est décidé, nous partons à la découverte des Cyclades. Dix jours après, nous étions dans l’avion direction Mykonos ; un vol direct de Paris avec Transavia pour la modique somme de 99€ par personne.

Etape 1 : Mykonos

Après 3h30 de vol, nous foulions le sol grec avec la seule certitude que nous avions trouvé un point de chute pour les 2 jours à venir mais pour le reste du séjour … ce serait au feeling. Les voyages organisés et nous, ça fait quatre !

La veille de notre départ, nous avons réservé sur Airbnb une chambre chez Evagelia’s place. Un « appart’hôtel » pour petit budget situé plus particulièrement à Agios Ioannis. Cet établissement est géré de manière familiale par la propriétaire Anna. Elle vous proposera un transfert gratuit en voiture depuis/vers l’aéroport ou le port. Des chambres simples tout de blanc immaculé avec tout le confort minimum. Parfait si vous n’êtes pas à la recherche du grand luxe.

LRM_EXPORT_20180819_211128.jpg

Les petits plus non négligeables : la piscine et la station de bus juste en face de l’hôtel si vous avez envie de flâner dans la vieille ville, visiter la petite Venise de Mykonos et vous prendre en photos devant les moulins à vents, emblèmes des Cyclades. A cette période, comptez environ 120€ la nuit.

Après un repos bien mérité, nous avons pris le bus (1,80€ le ticket) pour nous rendre dans la vieille ville très bling bling de Mykonos. Malgré le flot de touristes,  nous avons pris un plaisir fou à déambuler dans les petites ruelles pavées embellies par les bougainvilliers. Nous avons dîné dans la taverne Kostas, au menu : poulpe grillé, moussaka et une salade grecque (la première d’une très longue série …). Un premier dîner en amoureux pour la modique somme de 38,50€ (je m’excuse par avance si vous êtes fâchés avec les chiffres mais j’adore annoter ce genre de précision dans mes articles voyage ; c’est ce qui manque dans les guides ou autres supports).

C’est bon pas de doute, le décor est planté, nous sommes bien dans les Cyclades ! Bye Paris !

Pour notre deuxième jour à Mykonos, nous avons profité de la piscine. J’avoue qu’elle était la bienvenue pour supporter les 37 degrés au soleil ! Puis nous avons déjeuné au Vasilikos Bar, situé à 10 minutes à pieds de l’hôtel. Je vous conseille la pizza « salade grecque », à tomber 😉

Les ventres bien remplis, il était temps de véritablement commencer ces vacances et à lézarder sur la plage de ?? durant toute l’après-midi. Une plage bondée, et certainement pas la plus belle de notre périple mais elle avait le mérite d’être là.

Pour le dîner, impossible pour moi de ne pas vous parler DU restaurant, le meilleur de tout notre séjour : le Nice’n’Easy. De prime abord, il a tout de l’attrape couillons comme j’aime à le dire : situé dans la vieille ville, vue mer, un emplacement très passant, un serveur qui vous alpague, une centaine de tables … Les apparences sont trompeuses !

Au départ, nous nous sommes laissés tenter car il y avait une table de disponible avec une jolie vue mer qui nous laisserait la possibilité d’admirer le coucher de soleil. Et bien en plus d’en avoir pris plein la vue avec un sublime sunset, nos papilles n’ont pas été déçues du voyage ! Au menu : des spaghettis sea food pour Madame et un plat traditionnel, le soutzoukakia pour Monsieur. Alors comment vous dire …. des assiettes bien garnies, avec de belles pièces fraîches, une viande hachée comme je n’en ai jamais mangée, une sauce tomate à tomber. Un sans faute ! La « cherry on the cake », la petite douceur sucrée : ganache chocolat et sa purée de fruits rouges … j’étais au paradis.

Nous en avons eu pour 56€ ; voici une bonne adresse adresse à noter : Nice’n’Easy, Alefkadra Square, Mykonos

Nic n Easy, mykonos, ile, séjour, vacances, restaurant, cyclades
Vue du restaurant Nice’n’Easy à Mykonos

A notre troisième jour, nous devions quitter notre appart’hôtel pour midi ; nous avons profité une dernière fois de la piscine et la super hôte, Anna, nous a conduit jusqu’au port sans même savoir où nous allions.

Sur un coup de tête, nous avons acheté 2 billets (75€) pour le prochain départ en ferry : ce sera donc direction l’île de Naxos ! En attendant notre bateau, nous nous sommes posés au Blublu, un restaurant/bar avec une vue imprenable sur le port et la vieille ville de Mykonos.

Je me suis laissée tenter (entre autres) par un jux détox et des pancakes au sirop d’érable et aux fruits …. ça cassait la baraque (oui, expression de 1980). Nous en avons eu pour 42€ pour deux jus frais, deux plats et un dessert.

Une très bonne adresse pour attendre son ferry, dans la mesure où il y a toujours une bonne heure de retard quelle que ce soit la compagnie.

blublu, mykonos, restaurant, cyclades, vacances, île
Le BluBlu bar/restaurant à Mykonos

Après une petite heure de ferry, nous avons foulé le sol de l’île de Naxos …

Etape 2 : Naxos

Bien arrivés à Chora,  la capitale de l’île ! Comme à notre habitude, nous n’avions rien prévu …

Quelques clics sur une application de réservation en ligne et notre attention s’est portée sur l’établissement Anna Studios ; idéalement situé sur la côte ouest de l’île, à proximité d’une des plus belles plages d’Europe, un hôtel à taille humaine avec des photos prometteuses, des avis élogieux, une piscine, et un prix très attractif soit 56,50€ / nuit pour 2 personnes.

Banco ! Nous réservons pour 2 nuits. Direction donc Agios Prokopios pour 15 minutes de bus (1,80 le billet).

Arrivés sur place, nous avons été agréablement surpris par l’accueil et le sourire de la propriétaire, le propreté de l’établissement, la jolie piscine …. Pour ne rien vous cacher, nous avions quelques doutes sur la qualité de la prestation au regard du tarif plutôt très attractif pour un mois d’Août.

Nous étions censés rester 2 nuits, nous y avons passé 8 jours. Un vrai coup de cœur pour le lieu propice à la détente.

Que les amoureux du luxe passent leur chemin ; des chambres propres mais basiques avec la climatisation.

Le petit plus ? Se réveiller, ouvrir ses volets et pouvoir commencer sa journée par un plongeon dans la très jolie piscine.

Le petit moins ? L’établissement, bien qu’à taille humaine, est très mal insonorisé.

Pour la modique somme de 5 euros par personne, vous pourrez profiter d’un petit-déjeuner classique sous forme de buffet avec des fruits frais différents chaque matin.

LRM_EXPORT_20180819_211101.jpg

Cette semaine a été rythmée soit par :

  • des journées farniente au bord de la plage en s’installant sur les transats des cafés qui bordent la plage (10€ la location pour 2 transats et un parasol) à se faire servir comme des pachas des salades et des yaourts grecques, et des citronnades. Baignade, bronzage, grignotage, baignade, bronzage… la belle vie quoi ! Nous avons testé plusieurs emplacements mais le meilleur d’entre tous reste La Trattoria : un service irréprochable, des transats propres et confortables, une très bonne cuisine et des prix très attractifs.

 

  • des balades en scooter pour découvrir la côte et les jolies plages aux eaux transparentes d’Agia Anna et de Plaka Beach. Comptez en moyenne 15€ / jour pour la location d’un scooter (un 50 ou un 80).

Nous vous conseillons vivement de vous rendre jusqu’à Plaka Beach pour admirer un spectacle à couper le souffle : un balai de dizaines de voiles de kite surfers en train de naviguer sur une eau turquoise, entourées d’une nature encore préservée. Pour vous restaurer, vous pouvez tester la taverna Kontos, avec sa vue imprenable (en moyenne 30€ pour deux).

La plage d’Agia Anna est un peu moins aménagée, avec plus d’ombre gratuite. Les eaux sont limpides, le sable brûlant et les nudistes nombreux.

Agios Prokopios étant une toute petite station balnéaire sans les inconvénients et la foule de touristes, nous avons donc testé pratiquement tous les restaurants. Nous vous conseillons les mets suivants : la fameuse salade grecque (entre 6 et 8€), les soutzoukakia,  la salade dakos, la pizza « salade grecque ». Pour les petites faims (et les petits budgets), vous pouvez vous laisser tenter par un (petit) gyros made in Greece à 2,50€.

Pour un coucher de soleil en amoureux et un dîner à même la plage, nous nous sommes laissés tenter par le restaurant Paradiso. Un cadre apaisant, des chaises et des tables en bois, survolées de lampions …  mais un tarif relativement élevé par rapport à la cuisine, trop basique (41,50€ pour 2 plats). Vos papilles ne s’en souviendront pas.

Notre petit péché mignon du soir, manger une glace ou une crêpe au Nut(bip) en se baladant au bord de la plage d’Agios Propokios, une des plus belles plages qu’il m’a été donné de voir. Une plage (très propre) de sable clair de 1 kilomètre de long, mais sans un centimètre d’ombre. Attention à l’insolation 😉

Haaaa Les Cyclades ! Une superbe semaine à Naxos pendant laquelle nous avons réussi à déconnecter du travail et des soucis.

Il était temps pour nous de découvrir de nouveaux horizons. En route pour le port de Chora pour prendre un ferry direction l’île de Ios (60€ pour 2 personnes avec un ferry rapide soit 45 minutes de trajet). Pour ne pas changer, le ferry avait une bonne heure de retard mais restez zen, ce sont les vacances 😉

Etape 3 : l’île de Ios

Ios est une belle île des Cyclades, située entre Santorin et Mykonos. C’est la deuxième île la plus fêtarde de Grèce après Mykonos. La réputation de cette île grecque à deux aspects :

– D’une part le Ios  du divertissement avec des soirées intenses sur les plages, la musique à fond, de nombreux (très) jeunes adeptes de la fête de tous les pays (principalement anglais et allemands), de la danse non-stop, des cocktails incroyables et shots succulents.

– D’autre part, le Ios de la lumière avec ses maisons traditionnelles des Cyclades, les arcades, les cafés, les enfants jouant sur les places de la ville, les escaliers blanchis à la chaux, les boutiques élégantes, les restaurants proposant une cuisine traditionnelle, tandis que l’église de la Panaghia Gremiotissa veille sur vous.

Pour notre première nuit, nous avons réservé une chambre à la Villa Maria (100€ la nuit pour 2 personnes). Une chambre d’hôtes située à 3 minutes à pieds de Yialos Beach. Aux premiers abords, un accueil chaleureux des propriétaires, une magnifique piscine, et un calme absolu. Mais notre arrivée a été un peu « chaotique ». Tout d’abord, on nous a conduit dans une chambre aussi froide qu’une prison, avec une vue sur ….. rien du tout ! Un cagibis. Première déception surtout si on prend en considération le prix de la chambre. Une heure après, le temps pour nous de nous installer au bord de la piscine, la propriétaire vient nous chercher en nous signalant une erreur dans l’attribution de la chambre. En effet, nous avions payé pour une « sea view ». On récupère les valises, direction LA bonne chambre. Mais en chemin, le propriétaire se trompe à nouveau de chambre et il ne tarde pas à se faire remonter les bretelles par sa femme …. heureusement, nous ne comprenons pas un mot de Grec.

La troisième est la bonne …. et les 100€ demandés sont alors justifiés. Une grande chambre propre avec climatisation et une terrasse tout aussi grande avec la fameuse vue mer.

105553130

Le scooter étant indispensable, nous avons loué le soir même sur le port un 125 cm3 pour 25€ les 24 heures. Direction donc la fameuse plage de Mylopotas, la plage star de l’île.

Suite aux conseils d’un ami Athénien, nous sommes allés dîner dans la LA typique taverne Drakos située en bord de mer. Un incontournable !

drakos-7

Notre choix se porte sur un calamar farci de salade grecque (tomates, feta, herbes, oignons ….) et là c’est le coup de cœur (35€ pour 2 plats). A tel point, que nous reviendrons le lendemain.

IMG_20180804_182842__01.jpg

Le lendemain matin, nous décidons de changer de coin et de trouver un hôtel à même la plage de Mylopotas. Notre choix se porte sur le Drakos Twins (90€ pour 2 personnes), un établissement dont le seul point fort est de faire 10 pas et de se retrouver les pieds dans l’eau.

Nous profitons un maximum du scooter pour découvrir l’île et rejoindre la plage de Magganari située à l’extrême Sud de l’île et à 40 minutes de Mylopotas.

Le chemin qui mène à cette plage vous offrira un spectacle presque lunaire, un paysage aride, montagneux et désertique. Parfois, vous tomberez nez à nez avec des constructions qui se fondent dans la nature.

IMG_20180804_141409__01__01.jpg

La plage de Magganari est très préservée, les touristes et les constructions peu nombreux ; le seul restaurant est le Venus Bar. Un petit établissement accueillant et paisible, avec des tarifs très corrects.

Pour notre dernière soirée à Ios, nous explorons l’île pour trouver le meilleur spot pour assister au coucher de soleil. Et c’est par le plus grand des hasards, nous nous retrouvons au Pathos Sunset Lounge. On s’apprêtait à prendre un verre dans un petit endroit cosy, un peu chic. Après avoir payé 20€ avec consommation pour 2 personnes, on découvre une gigantesque boîte de nuit à ciel ouvert avec deux immenses piscines à débordement et des centaines de jeunes en train de se trémousser avec un verre à la main.

Pas besoin d’en rajouter, je vous laisse découvrir la vidéo ci-dessous et assister à l’un des plus beaux couchers de soleil. A noter le DJ qui met de côté ses musiques commerciales pour un son d’opéra et une voix de ténor. Frissons garantis.

Lendemain, départ pour finir en beauté avec l’île de Santorin, un incontournable des Cyclades. En attendant le ferry toujours en retard (63,80€ pour 2 personnes), nous nous sommes posés dans un restaurant super cocooning sur le port, tenu par un français : le Allo restaurant. Je vous le conseille vivement, un super accueil et une décoration baba cool.

Etape 4 : Santorini

Après une petite heure de ferry, les falaises de Santorin se sont dressées devant nous. Si vous le pouvez, je vous conseille de vous rendre sur le pont pour assister à cette arrivée magistrale.

Le flot de touristes se déverse sur ce tout petit port, le décor est planté : Santorin est certes un incontournables mais si vous êtes agoraphobe, je vous conseille de vous y rendre hors saison.

Nous louons une voiture pour 2 jours (50€ / jour) et nous nous dirigeons vers le sud de l’île bien plus calme, à Akrotiri, à l’opposé des lieux touristiques. Ce nouvel hôtel, le Cavo Santo (80€ la nuit pour 2 personnes avec petit déjeuner) est situé sur la pointe de l’île. Il offre un superbe point de vue pour assister au fameux coucher de soleil des Cyclades.

Le Cavo Santo est un établissement récent, avec tout le confort nécessaire. Les chambres sont propres, modernes et spacieuses. Prenez une petite coupe de champagne, relaxez vous sur un sunbed et admirez la nature qui s’offre à vous.

Santorin Cacao Santo.jpg
Hotel Cavo Santo Santorini – coucher de soleil

IMG_20180805_201544.jpg
Piscine de l’hôtel Cavo Santo à Santorin

Pour dîner, nous rejoignons le flot de touristes direction le centre ville de Fira, ses maisons blanches et ses toits bleus. Après une belle balade, nous décidons de nous arrêter au Zafora parce que la marche ça creuse 😉 Hélas, mauvaise pioche ! Un véritable attrape touristes, passez votre chemin.

Même la nuit, Fira est bouleversante. La capitale de Santorin et est le plus important de tous les villages de l’île. Il est perché au bord d’une falaise impressionnante, à une hauteur de 260 mètres offrant une vue panoramique magnifique sur le volcan submergé.

Santorin_20180805.jpg
Fira by night !

A noter que la vue depuis la ville de Fira est une des plus belles vue de l’île. Elle n’est pas très différentes de celle d’Oia mais elle est plus centrale car Fira est situé au centre de la côte ouest de Santorin or que Oia est au nord de cette même côte.

Le lendemain, après avoir quitté l’hôtel nous faisons un stop dans une taverne en bord de route, la taverne Good Heart. Le nom est plutôt prometteur ! Une taverne familiale, avec des plats traditionnels simples mais gouteux (29€ pour 2 plats). Adresse à noter, bien loin des établissements attrape touristes !

edf

Avant de rejoindre Imerovigli, nous faisons un stop pour admirer le panorama de la Red Beach ; un paysage à couper le souffle mais nous avons été très vite découragé par le flot incessant de touristes qui grouillent sur la plage.

edf

Nous voulions absolument terminer ce voyage dans les Cyclades en beauté. Quoi de mieux que de se rendre à Imerovigli qui est, selon moi, le meilleur spot de l’île.

IMG_20180806_171238__01.jpg

Après quelques recherches sur Internet, notre attention s’est portée sur l’hôtel Sunny Villas. Un établissement haut de gamme situé à même la falaise avec une vue imprenable sur la caldeira.

Après quelques négociations et un joli sourire, la gérante nous a laissé la chambre Junior Suite pour 200 euros (au lieu de 300) avec petit déjeuner inclus servi sur la terrasse privative. L’hôtel a été construit selon l’architecture typique des Cyclades. Moderne, tout de blanc vêtu, l’hôtel est agréable, lumineux et on a particulièrement apprécié de pouvoir faire quelques brasses dans la piscine extérieure.

IMG_20180806_181434.jpg
Piscine de l’hôtel Sunny Villas

IMG_20180806_194232__01.jpg

Nous avons passé la soirée à admirer la vue, à profiter du calme ambiant et de cette atmosphère magique propre à Santorin. Une belle dernière soirée dans les Cyclades.

Après un petit-déjeuner basique et un peu décevant, nous sommes allés nous promener sur le Skaros Rock. Un rocher situé juste en face de l’hôtel qui culmine à 20 mètres de haut. Je vous conseille vivement de faire l’ascension avant midi car il n’y a pratiquement pas de coin ombré.

Avant de rendre la voiture et de se rendre à l’aéroport, nous sommes allés voir la ville de Oia, située à l’extrême nord de Santorin. Oia est la deuxième plus grande ville de l’île qui attire chaque année des touristes venus du monde entier. Les ruelles dallées de marbre, les fameux édifices d’un blanc éclatant aux toits bleus, typiques de l’architecture des Cyclades … un incontournable ! On dit très souvent que Oia est la ville la plus glamour de Santorin, ses prix aussi 😉

cof
Oia – Santorin

edf

Paraît-il que le plus beau coucher de soleil au monde se situe à Oia, sur la pointe nord de l’île de Santorin ….

Quelques infos pratiques sur les Cyclades

♥︎ Les Cyclades (en grec ancien : Κυκλάδες / Kykládes) sont un archipel de Grèce situées dans le Sud de la mer Égée. L’archipel comprend environ 250 îles, îlots et îlots-rochers.

♥︎ On y parle grecque, mais les Grecs sont polyglottes donc si vous savez baragouiner 3 mots d’anglais, vous serez sauvés

♥︎ La monnaie est l’Euro

♥︎ Ne surtout pas boire l’eau du robinet et autres car elle n’est pas potable

♥︎ Pour W-C, pas d’inquiétude, les îles sont bien pourvues en sanitaires modernes.  A un détail près : il est interdit de jeter le papier hygiénique dans la cuvette. Il doit être déposé dans une poubelle généralement prévue à cet effet car il n’y a pas de tout à l’égout. Le petit panneau rédigé en grec et anglais vous le rappellera dans la plupart des hôtels et restaurants.

♥︎ Pour circuler dans les îles, plusieurs possibilités : les taxis mais cela vous coûtera un bras et ils sont trop peu nombreux, les bus à 1,80€ le billet, vous ne trouverez pas moins cher, mais peu pratique et il faudra être patient ou la location d’un deux roues, un quad, un scooter ou une petite voiture car les routes sont étroites !

♥︎ En Grèce, on roule à droite mais prudence, les conducteurs et passagers de deux roues ne portent quasiment jamais de casque.

♥︎ Si vous souhaitez faire des excursions ou vous rendre sur d’autres îles des Cyclades, vous n’avez pas d’autres choix que de prendre le ferry. A noter qu’ils ne sont JAMAIS à l’heure ; prévoir une heure de plus que celle indiquée. A moins que vous soyez l’heureux propriétaire d’un yacht ou d’un jet privé 😉

LRM_EXPORT_20180819_204530.jpg

Bye Les Cyclades, à très vite pour de nouvelles aventures sur le magazine MonsieurMada.me !

Comments

comments

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email