IMG_0172

Retour sur mon road trip en Albanie !

Coucou tout le monde, j’espère que vous allez bien ! Je reviens (enfin …) sur mon road trip avec le chéri en Albanie ! Je vous raconte mon séjour en détail et vous donne tous mes bons plans 😉

IMG_0490

Entendre que l’Albanie est tout sauf une destination sexy (vous auriez vu la tête de mes potes lorsque je leur ai dit que je partais là bas …), qui attire principalement les aventuriers et les voyageurs qui apprécient sortir des sentiers battus, n’étonnera personne. Victime de préjugés et de méconnaissance du grand public en raison de son passé communiste et de repli sur soi, l’Albanie est pourtant une destination à moindre coût qui vaut LARGEMENT le détour.

Nous sommes partis avec la compagnie aérienne Transavia, qui propose des billets à des tarifs très intéressants !

Point essentiel : pour partir à la découverte de ce pays des Balkans méconnu, rien de tel qu’une location de voiture, le système de transports en commun albanais n’étant pas des plus performants … oubliez les trains ou les bus !  À l’aéroport de Tirana, une voiture nous attendait. Nous avons loué une Dacia Logan blanche … sans option pour bien faire couleur locale (et que nous avons utilisé comme si c’était un 4×4) chez Sur Price (environ 60€ les 5 jours – à noter que l’essence est bien moins chère qu’en France). Si vous voulez jouer les stars en louant une Porsche ou je ne sais quoi, oubliez … mieux vaut se fondre dans la masse les chéri(e)s !

La monnaie locale est le lek, 1 € = 136 leks (le taux de change varie). Je vous conseille de changer votre monnaie en dehors de l’aéroport, le taux y est souvent moins intéressant.

Avant de démarrer notre road trip en Albanie, tordons le cou à l’image que l’on peut se faire de ce pays autrefois isolé du reste du monde. Certes, comme dirait notre cher Bernado de la Villardière la « mafia albanaise » est une réalité, mais pour le touriste celle-ci n’a aucune incidence sur son séjour. Au contraire, l’Albanie est un pays relativement sûr pour les touristes. Il vous suffit de respecter les règles de précaution usuelles, comme partout ailleurs. Les Albanais sont des gens accueillants !

Nous n’avions absolument rien prévu avant notre départ. Personnellement, je n’aime pas prévoir ce que je fais, je suis plutôt du genre à vivre au jour le jour. Notre unique objectif : visiter la Riviera Albanaise. Nous avons débuté ce road trip en direction de Vlore. Premières impressions : les traces de la guerre sont encore présentes, l’architecture est un joyeux bordel (pas) organisé, vous croisez des bergers en plein milieu de ce que les Albanais considèrent comme une « autoroute ». Dépaysement garanti !

A Vlore, il a été difficile de trouver un hôtel potable. Nous avons eu un coup de cœur pour la vue imprenable de l’hôtel Liro mais hélas, il n’y avait plus de chambre disponible. Vous devez prendre un ascendeur sur le trottoir qui descend tout le long de la falaise jusqu’à l’hôtel, une merveille !

IMG_9972

Après plusieurs tentatives, nous avons enfin trouvé un hôtel moderne, dispo, propre (c’est important …) : l’hôtel Regina avec sa plage privée et sa vue de dingue ! Nous étions les seuls clients de l’établissement, c’était plutôt cocasse. De la chambre plutôt spacieuse et moderne, nous avions une vue à 180 degrés sur toute la côte, en tête à tête avec la nature (Nicolas Hulot, sors de ce corps !).

IMG_9993

IMG_9980

IMG_9970

Comptez 40€ la nuit avec petit déjeuner et 75€ en pleine saison. Concernant le petit déjeuner Albanais, comment vous dire …. bien que nous ayons testé des établissements haut de gamme, le petit déjeuner reste très local, les produits sont basiques voire low cost, rien de frais, évitez de boire du thé ! À noter également que seuls les patrons ou les employés les plus jeunes parlent anglais.

Le soir, nous sommes allés dîner dans une pizzeria très réputée selon les conseils des locaux : l’Amantia pizzeria. Vous y mangerez pour 2 à 12 € (si, si je vous le promets … on oublie les pizzas parisiennes à 20 €) des pizzas cuites au feu de bois dans une grande salle sans chichi, façon taverne.

Pour le deuxième jour, nous avons continué notre route en direction de Borsh. Nous avons sillonné les montagnes albanaises (attention le mal de cœur …). Des paysages verdoyants à couper le souffle, des rencontres inattendues : nous avons fait un stop pour acheter du miel à une petite mamie qui était postée au milieu de nul part (5€ le kilo) !!! J’espère qu’ils n’oublient pas d’aller la récupérer le soir (ok, je sors, ma blague est nulle) !

IMG_0967

IMG_0983

IMG_0971

Nous avons fait un second stop pour découvrir la plage de Gjipse, un spot à ne pas manquer. Cette plage déserte se mérite : 1,5km de voiture sur une route approximative puis 1,5km de marche sur un chemin caillouteux pour accéder à cet espace préservé où le temps s’est arrêté. Nous nous sommes faits un ami, un chiot sorti de nul part (tout comme la mamie au miel si si si) qui nous a tenu compagnie (et mordu mes mollets, le sal***).

IMG_0024

IMG_0002

IMG_0017

IMG_0010

Pour notre seconde nuit, nous nous sommes amusés à regarder sur Google map les hôtels et nous avons découvert l’hôtel Blue Days (25€ la nuit avec petit déjeuner). Un joli établissement avec un accès direct à une plage privée, une chambre propre, simple mais efficace avec vue sur mer. Le petit déjeuner était décevant mais pour être franche avec vous, le patron nous a exceptionnellement ouvert les portes de son établissement. Nous étions les premiers touristes de la saison et rien était encore prêt. Le matin, il nous avait préparé deux transats sous un parasol en plein milieu d’une plage complétement déserte. Une plage plus que privée, merci encore à lui !!!

IMG_0483

IMG_0040

IMG_0393

Pour le troisième jour, nous avons pris la route en direction de Sarande … soit disant un passage obligé ! Je ne vous cache pas ma déception : une ville / station balnéaire bétonnée, peu de charme, en plein reconstruction et parsemée de constructions inachevées qui polluent le paysage.

Pour déjeuner à Sarande, nous avons eu une belle surprise en mangeant au restaurant l’Harmony. Je vous le conseille vivement pour vous restaurer mais pas pour y dormir.  C’était la première fois du séjour, que je mangeais aussi bien. Au menu : croquettes de crevettes, moules sauce soja, linguini sea food et octopus aux pois chiches et tout ça pour la modique somme de 3 350 leks ! Un régale pour les papilles.

IMG_0100

IMG_0504

Après la visite d’une douzaine d’hôtels, nous sommes tombés sous le charme de l’Hôtel Andon Lapa I. Après avoir utilisé nos talents de négociateurs, nous avons eu la chance de dormir dans une suite à couper le souffle pour 60 € (petit déjeuner inclus). Considéré comme l’un des plus beaux établissements du pays, nous avons profité d’une suite avec une vue magnifique, une piscine comme on les aime et une plage privée.

IMG_0628

Petite balade le soir sur la promenade de Sarande … j’avais trop envie d’une glace. Elles ne sont pas aussi bonnes qu’en Italie, loin de là, mais à 0,40 centimes la boule de glace, on ne peut pas se permettre de se plaindre : record à battre !

Juste pour info, certains établissements acceptent la CB ainsi que les Euros, mais pas tous donc je vous suggère vivement de toujours avoir un peu d’espèces sur vous.

Quatrième jour sous le signe de la glandouille « farniente » … nous avons profité un maximum du soleil et de l’ensemble des services du resort jusqu’à 13h puis nous avons repris la route en direction de Ksamil qui se situe à 20 minutes de Sarande.

Tous les guides touristiques sur l’Albanie vous conseilleront de vous arrêter dans cette ville mais selon moi ce n’est pas indispensable sauf pour une raison que je vous raconterai ensuite. Nous avons été très déçus, l’endroit se résume à une succession de constructions avec des routes pas finies et impossible de trouver un hôtel convenable, la plupart sont même désaffectés !

Néanmoins … nous sommes tombés par hasard sur une pépite : un petit restaurant situé dans un endroit reculé au bord d’une plage de sable fin (enfin ! il n’y a que des galets / cailloux sur les plages), Le Panorama. Vous pourrez y manger des produits 100% frais (des « moulettes » bien fraîches pas comme celles de …. chez Monoprix les gars), devant un panorama de folie (d’où le nom), une eau translucide, des serveurs adorables qui ont été à nos petits soins du début à la fin. Pour 3 000 leks, nous avons dévoré : des moules, des crevettes à l’ail, un poisson entier, une salade grecque et la boisson … le petit plus : une assiette de fruits est offerte en guise de dessert).

Albanie-roadtrip-voyage-magazine-monsieurmada.me

Albanie - road trip - voyage- Ksamil- magazine - MonsieurMada.me

Après avoir mangé comme des ogres, j’aurais bien aimé me prélasser sur cette plage de sable fin mais impossible pour nous de ne pas visiter les visites du site de Butrint. Ville d’Albanie, située à proximité de la ville de Saranda et de la frontière grecque. C’est aussi un site archéologique, autrefois connu sous le nom de Buthrotum. Vous avez l’impression d’être au bout du monde, il n’y a rien à l’horizon et une barque improvisée est à votre disposition pour passer sur l’autre berge. Je vous conseille de prendre 3 heures pour visiter le site (1 000 leks pour 2 personnes l’entrée).

Après une journée bien chargée, nous sommes retournés à Sarande et nous avons trouvé une chambre dans un hôtel faisant partie du même resort que la précédente nuit. Une nuit dans une suite négociée à 70€ au lieu de 100€ 😉 . La suite était située au 5éme étage, avec un balcon aussi grand que mon premier studio d’étudiante, une douche à l’italienne en marbre immense, de quoi vous laver à plusieurs (ouuuhhh la coquine !), un lit king size etc … le bonheur quoi !

Pour le dîner, nous avions envie de faire très local pour cette dernière soirée. Nous avons testé la taverne le Pershkatari qui surplombe un petit port de pêche. Zéro touriste à l’horizon, aucun chichi, tout est authentique, 100% local ! Le menu du soir pour 2 400 leks soit environ 18€, comprenait : un poisson frais, une salade grec, des moules, des petites crevettes, et des spaghettis sea food.

Pour nos derniers moments en Albanie, nous avons glandouillé un maximum en profitant de la piscine (la mer était trop froide à mon goût) puis nous avons repris la route en direction de Tirana, la capitale. Nous avons pris un chemin différent, ce fut un périple ! Google Map nous a fait une petit blague (Google est ton ami …) et nous nous sommes retrouvés dans les montagnes à rouler sur des routes improbables et périlleuses avec notre Dacia Logan, sans réseau … heureusement que nous n’avons pas crevé un pneu sinon je pense que nous y serions encore.

IMG_0301

IMG_1105

Notre road trip en Albanie touche déjà à sa fin. J’ai encore des souvenirs plein la tête. J’espère que mon voyage vous aura plu et vous aidera si j’en ai convaincu certains de visiter ce somptueux pays. Dépaysement garanti à 2 heures de Paris les gars !

À très vite, @lestendancesdelilou Xxxx

Retrouvez tous les établissements que j’ai eu la chance de tester à travers la France, en cliquant ici !

Comments

comments

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email