cannes_scenes_ridicules

TOP 5 des scènes les plus ridicules dans les films

Ridicules est aussi un nom de film. Mais ce dont je vais vous parler aujourd’hui, ce sont les scènes qui nous rendent fous, tant elles sont vues, revues, copiées et recopiées alors qu’elles sont strictement inhumaines. Oui, inhumaines et ridicules Monsieur, Madame.

Franchement, vous n’avez jamais hurlé de rage devant un film en vous demandant « POURQUOI ?! » ou en insultant les personnages tant leur bêtise vous agace… Moi, si. Et je l’assume aujourd’hui en vous présentant un petit TOP 5 des scènes les plus ridicules des films.

1 | Le baiser sous la pluie

Tout d’abord, embrasser quelqu’un, c’est cool. Embrasser la personne que l’on aime, c’est mieux. Baiser ardent de retrouvailles, d’amour interdit… C’est vrai que c’est grisant. Mais la pluie. LA PLUIE. Je ne vois pas ce que l’on trouve de beau à ce moment là. Ça mouille. C’est froid. Le maquillage qui coule (quand on est maquillée bien-sûr). Les cheveux qui dégouline. Au final, on s’hydrate plus qu’autre chose. Au risque d’attraper un rhume. Bref, ça n’a rien de romantique ou de fou.

 

Eux, ils sont pas bête. Parce qu'ils ont un PARAPLUIE.
Eux, ils sont pas bête. Parce qu’ils ont un PARAPLUIE.

 

2 | L’obstination de continuer à chercher le méchant

Ensuite, imaginons-nous dans une situation extrêmement compliquée. Nous sommes dans un endroit où l’on est poursuivi. Par un méchant. Un gros gros méchant qui ne nous veut rien d’autre que du mal (ou notre peau). Mais, comme des idiots, on s’est mis tout seul dans cette situation. Partir et avertir les autorités qui traqueront ce fou ? JA-MAIS. C’est tellement plus rigolo de savoir qu’on va mourir dans d’atroces souffrances. C’est comme courir droit vers le bord d’une falaise en espérant que, par miracle, on ne tombe pas dans le précipice. Franchement, pourquoi autant de stupidité ?

 

Réaction NORMALE face au danger.
Réaction NORMALE face au danger.

3 | Le manque de réalisme

De plus, il faut avouer que certaines scènes frôlent l’irréalisme. Par cela, j’entends les scènes d’action où le personnage principal se retrouve constamment dans des situations rocambolesques, en course poursuite ou duel. Et tout en étant mitraillé, frappé, percé de lames de toute part. Je sais bien que je ne suis pas un gros dur, mais un sacré coup dans le nez et je suis par terre. Alors, quand ces personnages devraient déjà être morts 52 fois, et qu’ils continuent de courir comme des lapins, il faut tout de même avouer que, même pour un film, c’est de l’abus de puissance physique dans toute sa démagogie.

ÇA C'EST PAS POSSIBLE HEIN.
ÇA C’EST PAS POSSIBLE HEIN.

4 | Les morts ridicules

Grosse ambiance, votre personnage préféré va mourir. Vous êtes entre les larmes et l’angoisse, de savoir pourquoi et comment la fin de vie de celui ou celle que vous admirez depuis le début arrive. Même si pour les méchants, ça tombe sous le sens. C’est parce qu’ils sont méchants hein. Ils sont en noir, et le héros est en blanc. Enfin bref, tout cela pour dire que souvent, on trouve des scènes de mort complètement inappropriées au contexte, jouée lamentablement. Si mauvaises qu’on pleure plus pour la descente aux enfers du film que la disparition de la personne qui nous inspirait.

Sans commentaire.
Sans commentaire.

5 | Les scènes de sexe pas du tout sexy

Enfin, qui dit amour aujourd’hui aboutit quasiment instantanément scènes sexuelles. Autrefois, elles étaient plus sous-entendues, une situation ou un baiser passionné faisant gage de compréhension auprès du public. Même dans Et Dieu Créa la Femme, le scandale n’eut pas lieu par l’attitude du personnage qu’interprète Bardot mais par sa silhouette trop dénudée pour l’époque.
Mais tout de même, certaines scènes sont impossibles. Physiquement parfois. Dans la schématique des évènements souvent. Certaines scènes censées être sensuelles et magnifiques sont alors un échec. Échec cuisant et puissant. À bon entendeur…

 

On parle bien de la taille de la langue.
On parle bien de la taille de la langue. Pas possible.

 

Si vous avez l’habitude de lire mes articles, vous savez que je suis une critique acerbe et amère, mêlant le sarcasme dans mes lignes. Tout est à prendre au second degré, même si vous en conviendrez, certains points ne sont pas si irréfléchis que cela… 😉

Suivez le Festival de Cannes sur MonsieurMadame en regardant notre page Facebook et notre compte Instagram 😉

À bientôt pour de nouveaux articles sur le cinéma ! ♥

Claudia Lully – @lesvolutesdeclaudia

Graphisme – Clara Bonfanti

Gifs from GIPHY

This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

Comments

comments

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email