villages

Les villages célèbres associés à Paris

Les villages qui entouraient Paris pendant des années, voire même des siècles, ont une histoire qui leur est propre. Or, avec l’augmentation de la population au fur et à mesure, et surtout depuis les grands travaux d’Haussmann, beaucoup de ces petits villages ont été aspirés par Paris…

C’est pourquoi je vous propose aujourd’hui un retour sur cette époque villageoise, avec photos à l’appui.

Il faut tout d’abord savoir que onze villages liés à Paris ont été annexé à la capitale avec la proclamation de la loi du 16 juin 1859, dite loi Riché. Quatre communes le furent entièrement et deviennent des noms de quartiers de Paris. Les autres par contre sont partagés entre la ville de Paris et la commune de l’autre côté du périphérique., tout en marquant leur emprunte par leur nom. Découvrons-les ensemble.

1 | Montmatre: le plus connu des villages parisiens

villages-paris-monsieur-madame-claudia-lully
Montmartre
Source: bellecpa.com

Montmartre était un village jusqu’à son annexion par Paris en 1860, commune française du département de la Seine. Sa superficie était au total plus étendue que le quartier actuel. Lors de son annexion, le terrain a été séparé en deux parts de tailles inégales ; une partie est devenue le centre administratif des Grandes-Carrières et de Clignancourt, dit alors« quartier de la butte-Montmartre ». L’autre petite fraction fut attribuée à la commune de Saint-Ouen. Les vestiges de ce village ne réside principalement que par le seul moulin à vent encore présent… Le Moulin Rouge !

villages-paris-monsieur-madame-claudia-lully
Montmartre
Source: Paris Unplugged

2 | Le village de Charonne

villages-paris-monsieur-madame-claudia-lully
Village Charonne
Source: Pinterest

Charonne est un des villages qui entourait les anciennes frontières de Paris. Il a existé de 1790 à 1859 avant son incorporation au territoire de la ville de Paris. Tous ces villages limitrophes faisaient partie du département de la Seine, appelé département de Paris. La commune se partageait déjà en deux: le Grand Charonne (qui correspondait au centre du village, quartier de la rue Saint-Blaise dans le XXe arrondissement) et le Petit Charonne (le long de la route rue d’Avron vers la place de la Nation). Une fois rattaché, le village fut scindé en trois: la quartier de Paris, celui de Montreuil et celui de Bagnolet.

villages-paris-monsieur-madame-claudia-lully
Charonne
Source: paris musees collections – Mairie de Paris

3 | Le village d’Auteuil

villages-paris-monsieur-madame-claudia-lully
Auteuil
Source: Société Historique d’Auteuil et de Passy

Auteuil est une ancienne commune française érigée en paroisse en 1192, autant dire que c’est un vieux village. Il devint par la suite un village indépendant après la Révolution, en 1790, du département de la Seine. Puis, son centre a été aspiré par Paris, son autre moitié par Boulogne sur Seine en 1860. Comme beaucoup de ces villages similaires, son nom est devenu un quartier à part entière, ici dans le sud du XVIe arrondissement de Paris.

villages-paris-monsieur-madame-claudia-lully
Auteuil
Source: Communes.com

4 | Le village de Belleville

villages-paris-monsieur-madame-claudia-lully
Belleville
Source: Pinterest

Belleville est une commune créée en 1789, entourée et limitée de toute part. En effet, au Nord on trouve les Buttes-Chaumont. Au sud, le quartier de Ménilmontant. Puis, à l’ouest l’actuel Boulevard de Belleville (à l’origine le Mur des Fermiers généraux) et enfin à l’est, le château de Saint-Fargeau et la commune des Pré-Saint-Gervais. Lors de son adhésion territoriale complète en 1860 à la ville de Paris, le village de Belleville se retrouve ainsi à cheval sur les XIXe et XXe arrondissements de Paris, complétés par d’autres villages comme Charonne dans le XXe.

villages-paris-monsieur-madame-claudia-lully
Belleville
Source: plateau Hassard

5 | Les villages de Grenelle et Vaugirard

Ces deux villages indépendants et libres furent créées respectivement en 1830 et au XIIIe siècle.

villages-paris-monsieur-madame-claudia-lully
Grenelle-Vaugirard
Source: Pinterest

Grenelle portait aussi le nom de « Beau-Grenelle », quartier que l’on associe au centre commercial aujourd’hui. Associé à Vaugirard, il devint indépendant en 1830. Annexé en 1860, son territoire forme alors une grande partie du XVIe arrondissement. Il s’étend sur les deux tiers sud du quartier de Grenelle, la majeure partie du quartier de Javel et une faible place du quartier Necker.

villages-paris-monsieur-madame-claudia-lully
Village Vaugirard
Source: Atlas historique de Paris

Vaugirard était un village agricole qui fournissait ses habitants et une partie de ceux de la capitale. Fait marrant: après la Révolution jusqu’à l’Empire, la commune s’appelait Jean-Jacques Rousseau. Après son annexion complète, le village de Vaugirard recouvre  essentiellement le XVe arrondissement.

6 | Passy

« Auteuil, Neuilly… » et Passy évidemment ! Retour dans le XVIe arrondissement, avec le village de Passy annexé en 1860. Il aurait été créée en 1250 mais le premier seigneur du village y habitat en 1416 (et c’était une femme, Jeanne de Paillard). De 1790 à 1795, Passy était une partie de Franciade. En 1860, lors de l’extension de Paris du mur des Fermiers généraux à l’enceinte de Thiers, la commune de Passy est supprimée et son territoire est réparti entre le XVIe arrondissement de Paris et Boulogne-Billancourt.

7 | Batignolles-Monceau: des communes à l’origine

Après la construction du mur des Fermiers généraux dans les années 1780 et avant 1830, le village de Monceau se trouve au débouché de la barrière qui prend son nom. Les Batignolles ne sont alors qu’un hameau et domaine de chasse royal avant la Révolution. Après la Révolution, le hameau et le village sont incorporé à la commune de Clichy.

villages-paris-monsieur-madame-claudia-lully
Plaine Monceau vue depuis Montmartre
Source: Toits de Paris

De 1830 à 1860, les deux villages se développent indépendamment de Clichy malgré leur rattachement, et finissent par devenir détaché de la commune par décret Royal de Charles X. Après plusieurs travaux, qui finissent par couper la commune en deux. En 1860, lors de l’extension de Paris du mur des Fermiers généraux à l’enceinte de Thiers, la commune de Batignolles-Monceau est supprimée. Son territoire est alors réparti en différentes divisions. La partie interne à l’enceinte est rattachée à Paris, tandis que la partie externe à l’enceinte, plus petite, intègre la commune de Clichy. Pour ce qui est de la partie annexée à Paris, il y a une répartition entre le XVIIe arrondissement (dans le quartiers de la Plaine-de-Monceaux, des Batignolles et des Épinettes) et une petite partie dans le XVIIIe arrondissement (dans le quartier des Grandes-Carrières).

villages-paris-monsieur-madame-claudia-lully
Batignolles, ancien coeur de village
Source: La Belle Lurette – blogger

8 | La Villette: plus qu’un quartier !

La Villette fait partie des villages qui ont intégré entièrement la capitale. La commune avait auparavant pour voisines Paris (ancien 5e arrondissement), La Chapelle, Aubervilliers, Pantin, Le Pré-Saint-Gervais et Belleville. Encore une fois, le murs des Fermiers généraux marque la rupture entre Paris et les villages avoisinants dont la Villette. Après la Révolution, la construction des grands canaux redéfini le visage de l’Est parisien et remet en cause le terrain de la Villette d’où débouche les canaux.

villages-paris-monsieur-madame-claudia-lully
La Villette
Source: le pieton de paris – Canalblog

En 1860, elle intègre le nouveau XIXe arrondissement et est divisée entre quatre quartiers administratifs. Au sud et à l’ouest de la rue de l’Ourcq, au nord de la rue de l’avenue Jean-Jaurès qui constitue alors le quartier de la Villette. La partie au nord de l’avenue Jean-Jaurès constitue le quartier du Pont-de-Flandre et la petite partie au sud est partagée entre le quartier du Combat (à l’ouest de la rue de Crimée) et le quartier d’Amérique (à l’est de la rue de Crimée).

villages-paris-monsieur-madame-claudia-lully
Abattoirs de la Villette
Source: Genealexis

9 | Bercy: rien à voir avec Bercy Village…

Bercy est une ancien village qui a existé de 1790 à 1859 dans le département de la Seine. En 1860 il a été incorporé à la capitale, comme les ondes autres villages. La commune de Bercy s’intègre tout d’abord du district de Bourg-la-Reine (feu par la suite Bourg de l’Égalité) et devint par la suite une partie du canton de Vincennes. En 1800, les arrondissements remplacent les districts et le village de Bercy se retrouve sous l’administration de l’arrondissement de Sceaux, balancé alors dans le canton de Charenton-le-Pont. Puis, la commune de Bercy est supprimée, et elle est divisé entre Paris dans le XIIe arrondissement et Charenton.

villages-paris-monsieur-madame-claudia-lully
Bercy
Source: Pinterest

Attention, Bercy Village a été monté de toute pièce au XXe siècle pour le marché du vin et le commerce. Même si le lieu reste une base du village, ça n’avait aucun rapport avec le village d’origine.

10 | La Chapelle: avant la création du boulevard

villages-paris-monsieur-madame-claudia-lully
La Chapelle
Source: Parisrues.com

La Chapelle était elle aussi commune de l’ancien département de la Seine ! Elle a existé de 1790 à 1860 avant d’être aspirée par Paris. Cependant, elle a eu plusieurs nom, comme Vaugirard ; tout d’abord « La Chapelle-Franciade » sous la Révolution. Puis, elle fut parfois appelée « La Chapelle-Saint-Denis ». Enfin, durant la première moitié du XIXe siècle, l’arrivée en masse d’habitants profitant de l’exode rural pour venir travailler à Paris se retrouve dans les villages périphériques de la capitale, trop chère déjà à l’époque pour que les plus pauvres s’y installent.

villages-paris-monsieur-madame-claudia-lully
La Chapelle
Source: Parisrues.com | Paris Rue par Rue

Le gouvernement de l’époque se retrouve alors débordé par l’arrivée massive de cette population, et c’est pourquoi le baron Haussmann propose l’absorption des communes périphériques de la capitale. La Chapelle est alors en grande partie intégrée au nouveau XVIIIe arrondissement en 1860. Le nord  de la commune se retrouve alors réparti entre Saint-Denis, Saint-Ouen et Aubervilliers, marquant la disparition du village en tant que tel.

Maintenant, vous savez pourquoi certains quartiers de Paris portent des noms spécifiques… Il s’agit des fossiles de villages présents au préalable autour de la capitale, absorbés à cause de l’accroissement de la population et des travaux du Baron Haussmann… On peut noter le progrès de l’époque avec la mise en place des chemins de fer, qui facilite alors tous les transports et donc l’intégration de ces communes qui, à cheval, étaient encore trop loin !

Envie d’être au courant de tous les nouveaux articles ? Rendez-vous sur la page Facebook et le compte Instagram de MonsieurMada.me 😉

À bientôt pour de nouveaux articles !

Claudia Lully – @lesvolutesdeclaudia

Graphisme – Clara Bonfanti

This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.

Comments

comments

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email