ss17(2)

À la rencontre de… Lysie Day, alias Rémi Thomas

Aujourd’hui, chers lecteurs, partons à la découverte d’un milieu bien souvent oublié des journaux et magazines, mais qui anime pourtant plus d’une soirée ! Le monde du cabaret et des transformistes est en effet bien souvent mis de côté, pour des raisons plus ou moins claires. Mais heureusement, MonsieurMada.me a fait la connaissance d’un de ces jeunes artistes de la nuit, Lysie Day, que je vous laisse découvrir dans cette interview !

  • Bonjour Rémi, merci de nous accorder cette interview ! Si on commençait par des présentations ?

Bonjour, je m’appelle Rémi THOMAS, j’ai 26 ans. Je viens de Haute-Savoie, où j’ai fait des études spécialisées dans le théâtre, le conservatoire de danse d’Annecy, et je faisais partie de la compagnie Anao qui produit intégralement des spectacles musicaux.

lysie-day-remi-thomas-transformiste-interview-monsieur-madame
Matthias et Rémi, les Intriguant(e)s

Je vis actuellement à Angers où mon meilleur ami Matthias MERLET et moi avons créé il y à 3 ans les Intrigant(e)s, une compagnie d’amateurs passionnés par le cabaret. On a d’abord fait beaucoup d’animations pour des événements LGBT entre Angers, Nantes, Rennes, et depuis deux ans nous avons notre propre spectacle au Moulin de Serré à Gennes.

  • Parle-nous ensuite un peu de ton univers et de ta personnalité…

Je ne me défini pas comme « artiste transformiste », j’ai plusieurs cordes à mon arc, mais c’est grâce à ça en effet que je suis ce que je suis aujourd’hui, et que je réponds aux questions d’un journaliste à cet instant ! Haha ! D’un exutoire, j’ai fini par faire partie de cette communauté, et cela m’offre plus de possibilités scénique, et de curiosité ou d’intérêt venant du public.

Je travaille beaucoup à l’émotion, j’aime ressentir et transmettre/susciter des choses. Le cabaret que je pratique est en contact direct avec les gens, il n’y a pas de grande scène, ou de barrière, on est avec eux ! Le retour est direct, on ressent tout. La seule chose qui nous dissoci du réel c’est bien sûr le costume, mais si on arrive à le faire oublier à nos hôtes, alors c’est gagné. C’est ce que j’aime dans le cabaret. On peut être n’importe qui si on donne l’énergie et la sincérité nécessaire. Le personnage que j’ai créé, Lysie Day, loin d’être caricatural est certes fictif, un fantasme glamour de la femme, mais elle fait aussi partie de moi. Me permettre d’être elle le temps d’une soirée, m’a permis de devenir « moi » !

lysie-day-remi-thomas-transformiste-interview-monsieur-madame
Rémi – Lysie Day
  • Nous avons pu te découvrir par les réseaux sociaux. Quel est ton rapport avec ceux-ci ?

Je suis sur Facebook, où j’ai mon profil perso, ma page en temps que Lysie Day, et je suis sur Instagram. Je suis totalement accro à ce dernier ! Mais, rien de plus c’est amplement suffisant pour l’utilisation que j’en ai. Je suis plutôt pudique en réalité, je préfére partager ce que je fais avec les gens avec qui je le fais plutôt qu’avec le monde entier, hormis lorqu’il s’agit de les Intrigant(e)s. Cependant je dois avouer que je suis constamment connecté à iInstagram ! J’essaye de ne pas trop publier pour garder un contenu esthétique et un profil sympa à visiter qui ne soit pas impersonnel. Le plus souvent je publie mes inspirations du moment, une émotion passagère, j’aime beaucoup créer de petites mises en scène… Et c’est ce qui plaît à mes abonnés je pense. Je n’arrête pas de fouiner, j’échange avec des gens du monde entier (créateurs, artistes, styliste ou juste des passionnés). C’est une grande source d’inspiration et de rencontres.

Je sais que beaucoup de jeunes me suivent sûr les réseaux, c’est aussi l’occasion pour moi de transmettre mes messages. Leur montrer qu’il faut aller au bout de ses envie et surtout être soi-même.

lysie-day-remi-thomas-transformiste-interview-monsieur-madame

  • Parlons mode: comment définirais-tu ton style ? Quel est selon toi le must-have pour la SS17?

Mon style… Hum…

Pour tout dire, même si ça m’a toujours passionné, je n’en avais aucun pendant longtemps. J’ai une relation plutôt conflictuelle avec la mode. J’arrive toujours soit 1 an en avance, soit 20ans en retard ! Aujourd’hui, je dirais que j’ai un look causal, une base plutôt classique mais j’essaie toujours de trouver LA pièce qui ressort, moderne, tendance ou non. Je recherche un certain graphisme dans la coupe, une esthétique particulière, et dans la mesure du possible à éviter le noir que j’ai beaucoup trop porté.

Le must-have SS17, au milieu des ancestraux sneakers, chino short ou crop, chaussures bateau et ce fichu maillot de bain à rayures horizontales… Cette année, on nous offre enfin un peu d’originalité rayon homme comme femme, en ce qui concerne les lunettes de soleil ! Ciao les traditionnel aviateurs de chez RayBan (que personnellement je n’ai jamais pu porter sous peine de ressembler à Droopy). Cette année, il y en a de toutes les formes, toutes les tailles, toutes les couleurs… Et pour toutes les bourses ! Chics ou funs, elles réhaussent immédiatement toutes nos tenues d’été. Personnellement, j’ai opté pour IYÜ design. La monture, plutôt classique voir rétro, est modernisée par une couleur vive à l’intérieur et un effet bois à l’extérieur. Complètement dans l’air du temps.

lysie-day-remi-thomas-transformiste-interview-monsieur-madame

  • Quel est alors selon toi la plus grosse faute de goût, ou pourait-on dire le « Fashion faux pas » ?

Suivre la mode. Yves Saint Laurent disait toujours « la mode passe, le style reste ». Ou, mettre du Nutella sur du pain de mie n’en fait pas de la brioche. À bon entendeur 😉

  • Quels sont tes futurs projets, à court et long terme ?

Je termine ma saison avec les Intrigant(e)s et je suis actuellement en répétition pour une pièce de théâtre écrite par Jean-René Cluzel où je tiens le rôle principal. Je suis accompagné de Jeanne CREMER, Margot LOURDET et Mathieu DA COSTA. Une comédie sentimentale écrite sur un ton facétieux, jeune, moderne, traitant de la libération et de l’épanouissement de soi. Elle se jouera à Paris courant fin de l’année et le plus longtemps possible je l’espère ! C’est une toute nouvelle expérience pour moi, même si Lysie Day ne sera pas loin… Et qui sait, peut-être que Paris m’adoptera ?

lysie-day-remi-thomas-transformiste-interview-monsieur-madame
De gauche à droite: Jeanne Cremer, Matthieu Da Costa, Jean-René Cluzel et Margot Lourdet
  • Un dernier mot pour les lecteurs de MonsieurMada.me ?

J’aime partager, et je le fais avec passion, et sincérité. Le plus souvent avec les moyens du bord, mais surtout avec le coeur ! Artistes, amateurs, passionnés, bienvenue dans mon mon univers !

lysie-day-remi-thomas-transformiste-interview-monsieur-madame

Enfin, pour retrouver l’univers de Rémi et de Lysie Day, allez faire un tour sur ses comptes Facebook et Instagram 😉 Découvrez juste en dessous un SHOP MY STYLE spécial lunettes de soleil pour adopter le style rétro branché de Rémi !

Restez avertis de nos nouveaux interviews en regardant notre page Facebook et notre compte Instagram 😉

À bientôt pour une nouvelle rencontre !

Claudia Lully – @lesvolutesdeclaudia

Boris Deltell – @sorryformyfrench

 

SHOP MY STYLE DE RÉMI THOMAS – LYSIE DAY

Capture d’écran 2017-05-31 à 14.43.55 Capture d’écran 2017-05-31 à 14.42.48 Capture d’écran 2017-05-31 à 14.42.58 Capture d’écran 2017-05-31 à 14.42.37 Capture d’écran 2017-05-31 à 14.43.10 Capture d’écran 2017-05-31 à 14.42.28 Capture d’écran 2017-05-31 à 14.43.21 Capture d’écran 2017-05-31 à 14.43.30 Capture d’écran 2017-05-31 à 14.43.45 Capture d’écran 2017-05-31 à 14.24.06

Comments

comments

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email